Patrimoine naturel

Paysage

Les zones humides du SIVU Auze Ouest-Cantal, et en particulier le Marais du Cassan et de Prentegarde, présentent un patchwork de paysages car situées dans un environnement mixte de pâtures, de landes et de boisements avec en fond les Monts du Cantal. Cependant, certains secteurs pâturés de façon extensive présentent une ambiance particulière de grandes étendues d'herbes sèches ponctuées de pin.

En fin d'hiver, les zones inondables du marais offrent un dépaysement certain avec une forte présence d'eau.

Géologie

La géologie du territoire des 3 communes du SIVU Auze Ouest-Cantal est complexe et particulièrement intéressante avec la présence de roches volcaniques, de formations granitiques et métamorphiques, du sillon houiller témoin de la période carbonifère (où des fossiles ont été trouvés en 1920), de formations calcaires au niveau des buttes et surtout de la plus grande zone sédimentaire argilo-sableuse du Cantal, qui ferme le bassin d'Aurillac. Cette zone au caractère imperméable a permis l'installation de grandes superficies de zones humides et de particularités botaniques liées à la nature des sols.

Hydrologie et fonctionnement écologique

L'Auze, épine dorsale du marais sur plus de 35 kilomètres de linéaire, se jette dans la Cère en aval du lac de barrage de Saint-Etienne-Cantalès. Ce cours d'eau collecte un réseau hydrographique dense, constitué de nombreux ruisseaux, dont les ruisseaux de Pont-Bernard, du Violon et de Lacamp qui traversent le périmètre ENS (Espace Naturel Sensible). Une étude de la Fédération de Pêche courant 2006 a permis de pointer la dégradation de certains linéaires de cours d'eau.
Les formations argileuses particulièrement imperméables présentes dans le marais de Cassan Prentegarde, sont à l'origine de la formation de nappes d'eau superficielles permettant l'installation de zones marécageuses. Ce sont ces zones riveraines des cours d'eau qui ont un rôle essentiel dans la régulation des débits en période de hautes eaux. En effet, elles constituent des zones d'épanchement et de dissipation du courant lors des crues.
La végétation présente permet également une filtration et une épuration de l'eau.
Les zones humides sont du même coup des zones de refuge et de nourrissage pour de nombreuses espèces animales, dont les oiseaux migrateurs, avec pour exemple des haltes de grues fréquemment observées. Bien que les 3 zones humides classées en ENS soient éloignées, elles abritent des espèces communes et les espaces interstitiels doivent être maintenus en bon état en terme de corridor écologique et de garantie de préservation du patrimoine naturel présent sur l'ensemble.

Flore

La flore, notamment bien étudiée, révèle de nombreuses espèces remarquables pour le département, la région ou au niveau national, parmi lesquelles, 9 taxons sont à citer plus particulièrement. En effet, 5 espèces bénéficient de statut de protection règlementaire et 4 autres sont des stations particulièrement rares à l'échelle départementale ou régionale voire uniques.
Au cours des comités de suivi, la présence à confirmer de l'Elodée du Canada a été évoquée dans certains cours d'eau du marais. Elle relève de la liste des espèces considérées comme envahissantes.

Faune

La faune a bénéficié de moins d'études que la flore. Cependant, beaucoup d'observations naturalistes ont lieu et quelques données ont pu être collectées. En parallèle, des prémices d'inventaires ont été engagés, en particulier, pour les papillons (Monsieur TOURLAN Daniel : 29 espèces répertoriées en 2006) et les poissons (Fédération de pêche du Cantal) au cours de l'élaboration du schéma directeur. D'un point de vue ornithologique, à noter la forte présence de la Pie grièche écorcheur (Lanius collurio, en annexe I de la Directive Oiseaux). A noter également la présence de l'Agrion de Mercure (Coenagrion mercuriale, en annexe II de la Directive Habitats et protégée au niveau national) inventorié par Bruno Gilard dès 2000 (21 espèces recensées en 2000).
Le site accueille également de nombreux reptiles et amphibiens pour la plupart protégés au niveau national.
Parmi les mammifères, la Loutre (Lutra lutra, en annexe II de la Directive Habitats et protégée au niveau national) repérée par l'ONCFS est à citer ainsi que le Grand Murin (Myotis myotis, en annexe II de la Directive Habitats et protégée au niveau national), une chauve-souris repérée, en 2002, par le CEPA et peu fréquente en Auvergne.
Enfin, au cours des comités de suivi, a été évoquée la présence des rats musqués, espèce indésirable très présente sur des communes voisines.

Horaires & Permanences

Horaires d'ouverture de la mairie
Le mardi & le jeudi de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 16 h 30
samedi : de 8 h 30 à 12 h
Permanences du Maire
mardi, jeudi : de 14 h à 16 h et le samedi : de 10 h à 12 h
Téléphone : 04 71 46 31 40 - Télécopie : 04 71 46 42 10 - Courriel : mairie.st.etienne.cantales[@]orange.fr